Sewen

blason de SewenSewen est la dernière commune de la vallée de la Doller, qui y prend sa source au lieu dit La Fennemat. Le village alsacien est situé au pied du Ballon d’Alsace, dans le massif des Vosges, dans un environnement exceptionnel et préservé. La ville la plus proche est Masevaux, à 10 km.

La légende fait remonter au 5e siècle la fondation du village de Sewen, par les chrétiens pourchassés par des Huns. Ce village, situé au fond de la vallée de la Doller, à eu très tôt une vocation de refuge.

Au Moyen Age, lorsque l’Abbaye de Masevaux exerce un pouvoir religieux et laïc, la haute vallée de la Doller est formée d’une seule paroisse : Sewen ; à laquelle sont rattachés tous les autres villages.

l’Eglise Notre Dame et son ossuaire du XIIe siècle

Bâtie sur un verrou glacière, au milieu d’un cimetière fortifié, l’église paroissiale de Sewen était l’église-mère des communes de la mairie seigneuriale de la vallée haute de Masevaux. Elle se compose d’un chœur carré gothique surmonté d’un clocher du 13e siècle. Le chœur s’ouvre par un grand arc sur une nef de plan rectangulaire au plafond de bois non voûté, agrandie au 19e siècle. Dans le cimetière se trouve un ossuaire du 15e siècle.

A côté de l’église s’élève une chapelle (probablement un ossuaire d’après la tradition), couverte d’une voûte à nervures multiples.

Le lac de Sewen et sa tourbière classée

Selon les géologues, ce lac est l’un des mieux préservés et des plus rares lacs de surcreusement glaciaire des Vosges alsaciennes. Envahi par sa tourbe, son plan d’eau s’étend sur 6 hectares aujourd’hui, contre plus de 30 à la fin du XIVe siècle. La faune et la flore sont protégées, l’introduction des castors et de plantes carnivores – comme le drosera – a transformé cet endroit en lieu d’étude pour les botanistes et les zoologues.

Selon la légende, le lac de Sewen serait hanté et n’aurait pas de fond… On raconte qu’autrefois, un dimanche d’été, un riche paysan, au lieu de célébrer le seigneur, partit sur son pré pour rentrer le foin. Le soir, un violent orage éclata, la foudre tomba et le sol s’ouvrit engloutissant le paysan, sa charrette et son attelage.

Le lac d’Alfeld et son barrage

Le lac d’Alfeld occupe une cuvette glacière bordée par une moraine impressionnante qui domine la vallée de Sewen.

Véritable prouesse technique, le barrage du Lac d’Alfeld a été construit à la fin du 19e siècle. Il régule les inondations en retenant une partie des eaux de crues, et permet d’irriguer la vallée en été.

On y accède en voiture par la départementale 466, à 3 km du village de Sewen en direction du Ballon d’Alsace, ou à pied depuis la place de l’église de Sewen (durée : 1h30).

Le lac d’Alfeld est un lieu de pêche, de promenade et de départ de nombreuses randonnées dans les Vosges avoisinantes. En été, on peut s’y baigner ou pratiquer la plongée (aux risques et périls des pratiquants).

Les Vosges et le Ballon d’Alsace

Au sud du parc naturel régional des Ballons des Vosges, culminant à 1 247 mètres d’altitude, le sommet du Ballon d’Alsace offre un panorama grandiose : au nord, les crêtes des Vosges ; à l’est, la Forêt-Noire ; à l’ouest : le Jura et la trouée de Belfort ; au sud, par temps clair : la chaîne des Alpes bernoises et le mont Blanc.

Le Ballon d’Alsace chevauche 4 communes, 4 départements et 3 régions :

  • Sewen (68 Haut-Rhin, Alsace) ;
  • Saint-Maurice-sur-Moselle (88 Vosges, Lorraine) ;
  • Plancher-les-Mines (70 Haute-Saône, Franche-Comté) ;
  • Lepuix (90 Territoire de Belfort, Franche-Comté).

Le massif abrite une faune remarquable et le marcheur attentif pourra rencontrer des chamois, de nombreux oiseaux (faucon pèlerin, grand corbeau, bec-croisé, cassenoix moucheté…) ou, avec un peu de chance, des traces de lynx…

La montagne est en soi un élément patrimonial : le ballon est classé grand site national.

Une Vierge en bronze polychrome, ex-voto de 1860, une statue de Jeanne d’Arc symbolisant l’attachement des Français à l’Alsace, inaugurée le 19 septembre 1909 (sculptée par Mathurin Moreau), et un monument à la gloire de démineurs morts pour la France datant de 1950 ont été érigés au ballon d’Alsace.

Le sommet du Ballon garde les traces d’anciennes tranchées de la Première Guerre mondiale. De nombreuses bornes de l’ancienne frontière entre la France et l’Allemagne (de 1871 à 1918) restent visibles (avec les marques F côté France et D côté Deutschland – ces dernières sont souvent effacées). Ces bornes matérialisent désormais la limite entre les départements lorrains et comtois d’un côté, et le Haut-Rhin de l’autre.

Au début du 20e siècle (et bien avant l’ouverture de stations dans les Alpes) la station de sports d’hiver du Ballon d’Alsace fut la plus proche de Paris par le train.

Aujourd’hui fréquentée surtout par un public familial et local, la station permet de faire du ski de fond et de descente, avec 10 pistes de ski alpin interconnectées. L’École de ski français y est présente, et un espace dédié aux tout-petits est installé au site de la Gentiane. L’été, on y pratique également le VTT et le parapente.

En savoir +

Quelques liens Internet utiles pour aller plus loin :